Le noeud « Fusion »

Posted by on Nov 9, 2011 in Publications, Spéléo | 9 Comments

N’étant pas satisfait par le noeud de chaise double, voici le nœud que j’ai « inventé » il y a plus de 10 ans pour réaliser des amarrages en Y.
Ses avantages sont nombreux : résistant et fiable, facile à défaire, les ganses du Y ne s’auto-équilibre pas et il est aussi très simple à apprendre.

Ce noeud vient de réussir haut la main tous les tests dans les laboratoires de l’ENSA (Ecole Nationale de Ski et Alpinisme) et il sera préconisé en remplacement du chaise double par l’EFS (Ecole Française de Spéléologie) et par le DPMC pour les travaux en hauteur.

Voici les étapes de sa réalisation :

Phil Bence


8 comments

  1. Nicolas Ecarnot
    10/11/2011

    Salut,

    Comment réagit-il au souquage par comparaison au bonheur de défaire un nœud de chaise double ?

    A+

    Reply
    • Phil
      24/12/2011

      Salut réponse tardive désolé !
      très bien, aussi bien que le chaise !

      Reply
  2. Charly
    11/11/2011

    Ah, enfin !
    J’essaie de refaire de noeud depuis février 2004 !
    C’est con Alzheimer… 😉

    Reply
  3. LéO
    13/11/2011

    Bonjour !
    Quelles différences, avantage/inconvénients, avec le nœud de « mikey » ?
    Tout aussi simple et ses applications sont idem que le « fusion ».
    Il a de belles oreilles pourtant !
    Cordialement
    LéO

    Reply
    • Phil
      24/12/2011

      Le mickey fait à base d’un huit est difficile, voir très difficile, à défaire une fois qu’il a été bien serré.
      C’est bien plus facile avec le fusion et le chaise double.

      Reply
  4. Simone
    14/11/2011

    Salut Phil,

    le noeud que tu appel Fusion è bien connue in Italy comme « Topolino » (Mickey Mouse). Je à utilize cette noeud il ya 30 anneé (je ne fait plus de la speleo, maleuresement).
    bien cordialment

    Simone

    Reply
    • Phil
      24/12/2011

      Salut Simone
      pourtant il est inconnue de plusieurs amis spéléo italiens et il n’est pas dans le manuel secours italien.

      Reply
  5. Jean Phi
    20/11/2012

    La suggestion suivante est-elle sûre ?

    Besoin :
    Quand on porte un sac à dos lourd (par exemple pour une randonnée de 4 jours) et que l’on doit faire une partie du parcours en via ferrata, mieux vaut avoir un harnais de torse en plus du baudrier. Il faut alors trouver le moyen d’assembler le tout : baudrier, harnais de torse, set de longes de via ferrata.

    Suggestion :
    Avec une corde de 1,2 mètre, faire un noeud de fusion très asymétrique, formant une boucle de 8 cm et une boucle de 35 cm, ne laissant que 2 bouts de 10 cm (le noeud utilise pratiquement toute la corde). La grande boucle est attachée au pontet du baudrier par une tête d’alouette, la petite boucle est passée dans le mousqueton demi-rond qui ferme le harnais de torse. La petite boucle fait alors office de pontet de harnais de torse et on y attache le set de longes de via ferrata. Par prudence, doubler le dispositif (refaire la même chose avec un second bout de corde et utiliser les 2 en jumelles).

    Intérêt :
    La réalisation ne nécessite qu’un noeud de fusion, sans lequel une réalisation équivalente nécessiterait d’abord un nœud (de huit) pour faire un anneau de corde et un second nœud (de huit) pour faire la petite boucle.

    Reply

Leave a Reply


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.